Les années folles de 1920, du Charleston à Gatsby le magnifique, ont inspiré le Carnaval de Las Palmas de Gran Canaria en 2016, qui s’est tenu du 29 janvier au 21 février.

Les années folles sont arrivées dans la capitale de Grande Canarie en reproduisant certains éléments qui ont fait de cette période l’une des plus loufoques et révolutionnaires de tous les temps.

Le mouvement art déco et les références esthétiques dans l’architecture et la décoration intérieure, ainsi que l’introduction des émissions de radio de divertissement, l’apparition du charleston, du fox-trop et des nouveaux rythmes du jazz et des grandes comédies musicales ont été quelques-uns des points forts que le directeur artistique Israel Reyes et le directeur d’art Alberto Trujillo ont utilisés dans leurs œuvres respectives.

Affiche

Une affiche évoquant les danses des années folles, reflétant l’esthétique, la mode et les motifs art déco de ces années, a été l’image d’un carnaval inspiré de la décennie qui a marqué le New York des années 1920.

Scène

Le Carnaval de 2016 a fait revivre les fêtes splendides de l’époque sur une scène qui recréait une salle de bal de mille quatre cents mètres carrés et vingt-deux mètres de hauteur sous plafond.

Alberto Trujillo a relevé le défi d’exprimer, à travers la scénographie, le goût du luxe, la fascination pour l’ornement et la célébration de l’éphémère, les diktats qui régnaient au sein de la société dans les années folles.

Annonciateur du carnaval

La troupe Efecto Pasillo a inauguré le Carnaval des Année folles.

Les souvenirs d’une jeunesse très carnavalesque et les tubes musicaux d’Efecto Pasillo ont été au cœur du discours d’inauguration du Carnaval, prononcé par les quatre membres de la troupe de Grande Canarie dans la soirée du 29 janvier sur la place de Santa Ana devant 6 000 personnes.

Leurs costumes, l’esprit ouvert de la fête et une gratitude évidente envers leur ville pour son soutien ont imprégné le discours d’une durée de quarante-cinq minutes qu’Iván Torres, Javier Moreno, Nau Barreto et Arturo Sosa ont prononcé pour donner le coup d’envoi à la plus grande fête de la capitale de Grande Canarie.

Reine

Paula Miranda

Le Carnaval de la capitale de Grande Canarie a couronné Paula Miranda en tant que Reine de l’édition consacrée aux Années folles.

Del Centre commercial Atlántico Vecindario, en collaboration avec l’association espagnole contre le cancer, ont présenté la candidate lauréate qui a arboré la fantaisie « El lazo que nos une » (Le lien qui nous rapproche), de Manuel Encinoso et Begoña Pérez.

Drag Queen

Grimassira Maeva, Rayco Santana

L’humour de Grimassira Maeva a encore une fois triomphé lors du Gala Drag Queen du Carnaval de Las Palmas de Gran Canaria, après avoir également remporté l’écharpe en 2014. Le candidat est monté sur scène pour présenter une chorégraphie et une création intitulées « #EncalladaenTenerifa Señoras y Señores, estamos en un breve intervalo Publicitario #Aquejode » (#EncalladaenTenerifa Mesdames et Messieurs, nous sommes dans un petit entracte publicitaire, #Aquejode), en représentation de Good Look Gym et Cross Trainning Las Palmas.

L’humour canarien, les changements de rythme, la mise en scène qui incluait les dunes de Maspalomas, l’apparition des grosses têtes papahuevos et les accords de la fanfare d’Agaete, ainsi qu’un clin d’œil à l’idiosyncrasie des Canariens, ont donné le prix Drag Queen de l’édition à Rayco Santana, originaire de Las Palmas de Gran Canaria.

Grande Dame

Carmen Martín Ceballos

Carmen Martín Ceballos, avec la fantaisie « Flapper Girl », une création d’Idaira et d’Abiel Niño en représentation du district Isleta-Puerto-Guanarteme, a remporté le titre de Grande Dame du Carnaval 2016.

Reine des enfants

Dayanara Hernández Suárez

Escortée par des chevaux, un page et une horloge, Dayanara Hernández Suárez a conquis le public et le jury du Gala de la Reine des enfants du Carnaval. La création « Soñé con ser la princesa de este cuento » (J’ai rêvé que j’étais la princesse de ce conte), signée Kevin Rodríguez González, représentait le restaurant La Entrada et Pscolabis El Barrigón.

Murga

Los Legañosos

La troupe originaire de Carrizal, Los Legañosos, a remporté trois titres lors du concours de murgas du Carnaval des Années folles : le premier prix d’interprétation, le deuxième prix de costumes et le prix Tomás Pérez pour les paroles « El repartidor siempre llama dos veces » (Le livreur sonne toujours deux fois). Les 67 membres de cette murga, créée en 1982 et dirigée par David Zurita, ont séduit le jury, qui a écouté pendant quatre soirées les œuvres des vingt murgas qui ont participé à cette édition.

Le jury a également accordé le deuxième prix d’interprétation à la troupe qui a remporté le premier prix l’an dernier, Los nietos de Sary Mánchez, et le troisième prix à la murga de femmes de Cruz de Piedra, Las Traviesas.

Enfin, le prix Criticón, décerné par les médias, a été accordé à la chanson « Los récords Guinness » (Les records du Guinness), de Los nietos de Sary Mánchez.

Les prix de costumes ont été décernés aux murgas Las Crazy-Trotas, Los Legañosos et Las Despistadas (premier, deuxième et troisième prix respectivement).

Comparsa

Baracoa

La comparsa Baracoa a remporté un vif succès lors de la soirée des comparsas grâce à une chorégraphie qui lui a valu de recevoir le premier prix d’interprétation lors du concours de comparsas d’adultes. Kisamba a remporté quant à elle le premier prix de costumes.

Les comparsas ont fait un carton et ont battu le record de participation, car jamais auparavant douze troupes ne s’étaient réunies sur la scène du parc de Santa Catalina.

Comparsa enfants

Cubatao

Cubatao a remporté à Jinámar le premier prix d’interprétation et le deuxième prix de costumes. Le premier prix de costumes a été décerné aux garçons et filles de la comparsa débutante Covadonga Junior.

La comparsa gagnante, la vétérane Cubatao originaire de Jinámar, a remporté deux nouveaux prix qui vont rejoindre les prix obtenus au cours des précédentes éditions (elle a également remporté en 2015 un deuxième prix de costumes et un deuxième prix d’interprétation). La débutante Covadonga Junior, comparsa fondée en 2015 et basée à Castillo del Romeral, a quant à elle remporté le prix pour la créativité des costumes lors de sa première participation au Carnaval de la capitale.

Concours de maquillage corporel

Marta Artiles, Karen García et Carmen Arraz

L’œuvre des maquilleuses Marta Artiles, Karen Garcia et Carmen Arranz sur le mannequin Jesús Aday Velasco a remporté le premier prix d’un concours qui chaque année gagne de plus en plus d’adeptes. Le prix a reconnu la beauté du dessin et la mise en scène très soignée de la part du mannequin.

Concours de déguisements

Las Palmas de Gran Canaria a vécu un lundi de carnaval intense avec deux des événements les plus attendus du programme, le carnaval traditionnel et le concours de déguisements adultes, à l’issue desquels Eduardo del Rosario Taisma (dans la catégorie individuelle) et Chiara’s Girls (dans la catégorie de groupes) ont été les gagnants.

Eduardo del Rosario Taisma, avec la fantaisie « Tráete mojo picón, pa las papas arrugás, Carmensa » (Apporte de la sauce mojo picón pour les pommes de terre ridées, Carmensa), de Zoilo García Hernández, a été présenté par Nettronica Servicios Informáticos et Montados Café.

Chiara’s Girls a remporté le premier prix dans la catégorie de groupes pour son spectacle « Entre plumas y purpurinas nace una banda muy divina » (Entre plumes et paillettes, une troupe fabuleuse est née), qui arborait une fantaisie conçue par Dulce María Ortega et sponsorisée par le salon de coiffure Aire joven et le centre d’esthétique Mónica Rivero.

Carnaval Canin

Ashé

Ashé, le podenco qui avait déjà remporté le premier prix en 2014 et 2015, a une nouvelle fois remporté le prix en 2016. La création intitulée « La leyenda del faraón » (La légende du pharaon), réalisée par son maître Isachi Rodríguez Fernández, a remporté le premier prix lors de la 6e édition du Carnaval Canin.